Dans la tourmente

4500 FCFCA

Donc vous avez accéléré la procédure pour le mariage ? – Je ne sais pas si on peut appeler cela mariage car mes parents m’ont remis à lui. Une fois là-bas, je ne savais pas ce que c’est que la ration. Sa petite sœur vivait avec nous. C’est elle qui faisait à manger. Après un mois elle m’a dit: « Tiens! Tu viens de te marier demande la ration à ton mari toi même! » Je l’ai fait, et il me donnait 300 francs CFA. Il me disait d’aller remettre à sa sœur. Et c’est ce que je faisais. Aline Fomete est née à Douala, le 08 mai 1986. Journaliste de profession, son premier livre Makwan mon bijou paraît en 2015 et est copté 06 mois après sa sortie, comme œuvre complémentaire au programme scolaire camerounais. Dans ce livre, elle ballade son micro dans le cadre d’une émission radio diffusée et fait entendre la voix des sans voix. Elle dit les tourments de ces hommes et femmes qui croupissent dans le silence de l’indifférence sociale, et dont le goût de vivre s’est alterné avec les vicissitudes de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *